this used to be photo

VantBefInfo

Assassinat de Jovenel Moïse: son fils ainé refuse les excuses du président colombien

Sept. 23, 2022, 8:22 a.m.

Joverlin Moïse, le fils ainé de l’ancien président Jovenel Moïse, refuse les excuses du président colombien, Gustavo Petro, au peuple haïtien, pour l’implication présumée des mercenaires colombiens dans l’assassinat du chef de l’Etat haïtien. Joverlein Moïse réclame justice.Port-au-Prince, le 23 septembre 2022.- « En tant que fils et citoyen haïtien, je demande justice, pas des excuses », écrit Joverlein Moïse, le fils aîné du défunt président Jovenel Moïse, en réponse au président de la Colombie, Gustavo Petro qui a présenté des excuses au peuple haïtien pour l’implication présumée des mercenaires colombiens dans la magnicide du 7 juillet 2021.Dans des messages publiés sur Instagram et Twitter, Joverlein Moïse déplore que plus d’un an après, le président colombien présente ses excuses pour la torture et l’assassinat du président Jovenel Moïse, son père, par des mercenaires colombiens. « En tant que fils et citoyen haïtien, je demande justice, pas des excuses », écrit Joverlein Moïse.« Mon équipe juridique et moi voulons des réponses. Existe-t-il un résultat d’enquête internationale confirmant que le Président Moïse a bel et bien été assassiné par des mercenaires colombiens? Si oui, qui a commandé l’assassinat? D’où? », s’interroge le fils aîné du Président.Aussi, Joverlein Moïse s’interroge également sur l’implication de la compagnie américaine Counter Terrorism Unit (CTU), qui avait recruté les mercenaires.« Nous voulons, avons besoin et exigeons justice et réponses. Nous n’acceptons pas vos excuses », conclut Joverlein Moïse.Dans un message publié sur son compte twitter le mercredi 21 septembre 2022, le président colombien Gustavo Pétro a demandé pardon au peuple haïtien pour « l’implication des mercenaires colombiens dans l’assassinat du président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.« Aujourd’hui, j’ai présenté mes excuses à Haïti pour l’assassinat de son Président par des mercenaires colombiens » a écrit le président colombien sur son compte Twitter, lors de sa participation au 77e Assemblée de l’ONU, le mercredi 21 septembre 2022.Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, en sa résidence privée à Pèlerin 5, dans la commune de Pétion-Ville. Près d’une quarantaine de personnes ont été arrêtées parmi elles, une vingtaine de mercenaires colombiens.Vant Bèf Info (VBI)